Article



17 Novembre - Vers un vent de révolte?

17 Novembre - Vers un vent de révolte?

Un vent de révolte souffle en France, à l’heure actuelle, notamment chez les automobilistes et les professionnels du transport (camionneurs, chauffeurs-livreurs, artisans, commerçants, vtc…) face à la hausse jugée excessive des prix des carburants.

Quelles que soient les justifications de cette hausse (ses fondements et motivations semblant surtout fiscaux), elle n’est pas assez progressive et échelonnée, s’avérant surtout trop brutale et rapide, surtout pour certains corps de métiers.

En effet, en l’espace d’un an, les tarifs ont augmenté de 23 % pour le diesel et de 14 % pour l’essence, et de nouvelles taxes sont appelées à s'ajouter à celles existante dès le 1er janvier 2019.

Monsieur le Président Macron déclare assumer parfaitement cette hausse de la taxation sur les carburants, grévant particulièrement le budget de nombreuses TPE.

A ce titre, les appels à manifester contre l’augmentation de la fiscalité sur l’essence et le diesel se poursuivent et les blocages sont prévus le samedi 17 novembre 2018 sur les routes de France, la protestation s’étendant à tout le territoire, la circulation devant être bloquée ou fortement ralentie sur les lieux de rassemblement.

La CNTPE tient à alerter l’attention des pouvoirs publics sur la gravité de ces mesures pour les TPE et leurs dirigeants, ainsi que pour l'ensemble de nos salariés et concitoyens.

Si la transition écologique apparaît nécessaire, il ne faut pas qu'elle soit un excuse à une taxe supplémentaire, car si l'on regarde de plus près:
- La TICPE reste la même à 20% pour la transition énergétique et 80% pour le budget général de l'Etat!!! Les taxes sur les carburants (TICPE sont la 4 ème source des recettes de l'Etat (après la TVA, l’impôt sur le revenu et l’Impôt société) et représente près de 34 Milliards d'Euros; Pour 2019; ce sera près de 4 milliards de plus qui seront ainsi collecté pour le budget de l'Etat

STOP à L'hypocrisie
STOP aux taxes,
alors même que l'ETAT continue allègrement d'augmenter l'endettement années après années


La transition écologique, se doit d’être progressive et s’accompagner de mesures économiquement viables pour les TPE et non les sanctionner directement, sous le faux prétexte de l’écologie, par une fiscalité gravement préjudiciable à la fois aux TPE, mais aussi aux salariés. 

A cela s'ajoute toutes les hausses

Les actions & évènements

Sur notre site: Voir en details

Sur Facebook: Accéder à la page 


0 commentaire



Laisser votre commentaire

DES SERVICES POUR VOUS, TPE