NOS ACTIONS ET REFLEXIONS A VENIR



NOS ACTIONS ET REFLEXIONS A VENIR

 Parvenir auprès des pouvoirs institutionnels à une vraie définition de la TPE ?    (Essayer de réfléchir à cet écosystème d’entreprises, micro, auto, artisanat, commerce entre 0 à 20 personnes et en faire une seule population et arrêter les effets de seuil et d’imposition  diverses et injustes à tous les niveaux) .

L’éternel problème des entrepreneurs et leur devoir d’engager cautions et garanties sur leurs biens propres auprès des Banques et autres pouvoirs institutionnels ?

Problématique  supposée incontournable des TPE, celle du manque de fonds propres, sauf engagement du chef de TPE et encore, et qui pénalise l’entrepreneuriat, le financement de l’investissement, et diminue la survie de la TPE.

Le recrutement et la fidélisation des potentiels, des talents en TPE ? Comment Procéder ?

Comment aider le Dirigeant TPE à penser à une vision stratégique et développer un savoir-faire managérial ?

Comment faire pour mettre en place une méthode de gestion de trésorerie qui peut assurer des crédits suffisants pour financer les investissements et diminuer les frais financiers en banque,

Comment réfléchir à des solutions pour réduire la surmortalité des TPE ?

La défaillance d’une TPE n’est pas seulement à sa localisation géographique, son secteur d’activité, sa forme juridique, son âge ? Non comment prévoir les risques majeurs de crise qui nuisent à sa survie ?

Comment mettre en œuvre un outil de diagnostic de vulnérabilté pour anticiper ?

 L’influence du profil du chef de TPE sur la vie de son entreprise ?

Créer un laboratoire de cession/transmission de la TPE et aider le chef de TPE,

Comment aider/accompagner les chefs de TPE à renforcer leur action, leur pérennité, leur compétitivité en trouvant des accords de partenariats avec une autre Entreprise et/ou personne extérieure, et/ou auprès des salariés pour ouverture du capital ?

Comment trouver aussi les moyens de prendre du temps pour soi (car le chef de TPE est mobilisé totalement) ?

Penser à aider le chef de TPE sur la transformation et transition numérique ? ( sur le long terme les chefs de TPE sont modérément optimiste par la transformation numérique. 25% y voient plus d’opportunités que de menaces…D’ici 5 ans, 59 % des entrepreneurs prévoient des transformations plus ou moins majeures de leur mode de commercialisation et 57 % d’entre eux s’attendent aussi à des changements sur leur offre de produits et de services contre 45 % sur leur mode de production.
Pour faire face à ces mutations, 63 % des patrons prévoient d’investir dans de nouveaux équipements et outils de travail mais aussi à 62 % dans leur formation et celle de leurs salariés